Poudlard durant la sixième année du trio. Au programme : cours, quidditch, montée de Lord Voldemort et associations d'élèves actives et mobilisées...
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève)

Aller en bas 
AuteurMessage
Tracey D
Invité



Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève) Empty
MessageSujet: Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève)   Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève) Icon_minitimeMer 28 Mai - 20:16

  • I – Carte de sorcier :
    -NOM : DAVIS
    -PRENOM(S) : Tracey, Vienna, Elizabeth
    -SURNOM(S) : Cy, Trass (se prononce Tress’)
    -DATE DE NAISSANCE : Le 9 mars
    -AGE : 16 ans à la rentrée, mais elle aura ses 17 en cours d’année.
    -ORIGINE : Sang- mêlé. Elle est d’origine écossaise de par sa mère, et irlandaise par son père. Ses deux parents sont sorciers, le ‘mélange’ de son sang a eut lieu au niveau d’une de ses grands-mères.
    -ANIMAL : Oh, Veniality, mon petit chaton d’amour.
    Tracey a en effet un chat, qui n’est plus un chaton à vrai dire. Elle l’a eut lors de sa deuxième année, après que son hibou se soit fait renvoyé de Poudlard. Monsieur se battait avec chacun de ses congénères, elle n’a donc plus pu le garder dans la volière et ses parents l’ont récupéré. Ils ont alors offert un chaton à leur fille.
    Veniality, tel est son nom. C’est un nom féminin, pour un animal mâle… et alors ?! Tracey trouvait ça superbe, à la fois sinistre et mélodieux… ainsi que très classe. Il colle à merveille à son félin, qui est le sinistros incarné dans la peau d’un chat. Noir, avec des nuances grises par ci par là. Veniality peut se traduire par « la vengeresse… », un nom à faire froid dans le dos pour un animal.
    Ce chat a de longues pattes extrêmement fines, qui le rendent plus haut que la plupart des autres matous de Poudlard. Il est extrêmement maigre. Pourtant, elle le nourrit et le gâte. Il a l’air mal nourrit, comme les chats d’égouts rencontrés en pleine nuit sur les trottoirs. Mais non, c’est de nature. Il a une allure d’animal malade, chétif, ou de chats porteurs de malédiction… Rares sont ceux qui l’aime, en dehors bien entendu de Tracey, qui aime son animal plus que n’importe quel autre être vivant. Ni l’un ni l’autre n’est câlin ni tendre, pourtant, ils le sont l’un envers l’autre. Complices, semblables. Tel maître, tel chien. Tel chat, en l’occurrence.

    -BAGUETTE : Souple - Orme - 27 cm - Ventricule de Coeur de Dragon.
    -PATRONUS : Il prend la forme d’un renard. Il est argenté comme tous les patronus, mais il s’agirait d’un renard roux, s’il avait de la couleur et de la vie.


  • III - Informations sur la scolarité (élèves uniquement)

    -Possèdes-tu un balai ? Oui, elle a un balai, et même qu’elle se débrouille bien dessus ! C’est un Nimbus 1700 qu'elle a commandé pour noël lorsqu'elle entra en seconde année.

    -- A partir de la 3ème année seulement :
    -OPTIONS FACULTATIVES ETUDIEES : Elle avait prit divination au début, mais a du laisser tomber à cause de sa note aux buses. Tant mieux, elle ne supportait pas cette matière ! Elle a aussi arrété les soins aux créatures magiques. Elle a eut une note suffisante, elle aime les animaux, mais pas le professeur ni ses cours. Comme quasiment tous les serpentards et même beaucoup d'autres élèves, elle a laissé tomber.
    Elle étudie toujours les runes anciennes, une de ses matières préférées.

    --A partir de la 6ème année seulement :
    -RESULTATS AUX BUSES :
    -Métamorphose : A
    -Soins aux créatures magiques : E
    -Etudes des Runes : O
    -Divination : D
    -Sortilèges : E
    -Potions : O
    -Botanique : E
    -Défense contre les forces du mal : O
    -Histoire de la magie : P
    -Astronomie : A

    -MATIERES POURSUIVIES APRES LES BUSES :
    Etudes des runes, sortilèges, potions, botanique, défense contre les forces du mal et astronomie.


  • IV – Répartition des centres d’intérêt et traits de caractère :

    Vous disposez de 20 petites étoiles maximum à répartir selon les centres d’intérêt de vos personnages.
    Coloriez les étoiles que vous souhaitez mettre en couleur. (comme dans les sims)


    -Quidditch : * * * * *
    -Littérature : * * * * *
    -Magie Noire : * * * * *
    -Culture moldue : * * * * *
    -Culture magique : * * * * *
    -Distraction et fêtes : * * * * *
    -Respect du règlement : * * * * *


    Vous disposez également de 30 étoiles maximum à répartir selon certains traits de votre personnalité :

    -Posé : * * * * *
    -Courageux : * * * * *
    -Prudent : * * * * *
    -Curieux : * * * * *
    -Sociable : * * * * *
    -Arrogant : * * * * *
    -Intellectuel : * * * * *
    -Blagueur : * * * * *
    -Lunatique : * * * * *
    -Impulsif : * * * * *
    -Jaloux : * * * * *


  • VII – Informations sur le moldu derrière l’écran :

    -PRENOM & AGE : Elsa – 19 ans
    -Célébrité prise : Kristen Stewart
    -Comment as-tu connu le forum ? Ahahah. Multicompte.
    -Ton avis dessus ? Je le trouve pas mal, non ? Razz
    -Quelles sont tes deux maisons préférées ? Poufsouffle. Mais je ferais un effort pour me mettre dans la peau d’une serpy.
    -As-tu lu le règlement ?


Dernière édition par Tracey Davis le Mer 28 Mai - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève) Empty
MessageSujet: Re: Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève)   Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève) Icon_minitimeMer 28 Mai - 20:16


  • II - Contextes au choix :

    « Tracey, dépêches toi ou bien nous louperons le Poudlard Express !
    -C’est bon, j’arrive !!! Veny, viens ici vilaine bête, allez, dans ta cage ! On est en retard, arrêtes ton caprice ! Monte là dedans ! »
    Tracey descendit les marches à toute allure, tenant dans une main son balai, dans l’autre la cage de transport de son chat. Son frère ainé faisait voler la valise de la jeune femme derrière elle. Elle arriva dans le hall et tourna vers le salon. Il était parfaitement propre et rangé, on pouvait le voir grâce à l’unique lumière qui provenait de la cheminée rougeoyante. Plusieurs personnes se tenaient là. Il y avait les parents de Tracey et de Justin, ainsi que la femme de ce dernier, tenant dans ses bras leur premier enfant, encore nourrisson. Cy’ les salua rapidement et sortit par la porte du jardin, talonnée par ses parents. Elle aimait bien le jardin, c’était, après sa chambre, son endroit préféré chez elle. Elle vivait dans une plutôt belle maison, à Flagley-le-haut. Entourée d’autres sorciers qu’elle ne fréquentait pas. En dehors de Poudlard, Tracey n’avait pas d’amis. Elle sortait avec son chat, elle lisait, elle allait faire un tour ici ou là, peu importe. Sa vie en dehors de Poudlard était fade et ne l’emballait guère. Elle n’était même plus la même personne, en dehors et en dedans de l’école. Elle avait su, au collège, trouver des amis avec les mêmes valeurs qu’elle. Ils aimaient la magie –et pas toujours la plus légale-, ils tenaient à leurs gênes alors qu’elle, ses parents sorciers n’avaient rien de très… très… Oh. Ils étaient si quelconques ! Sa mère était une sorte de secrétaire insipide au ministère et son père était employé à la Gazette, mais son nom ne figurait sur aucune page. Tellement barbant.

    « Tracey, tu viens avec moi. Donne le chat à ta mère. On se rejoint dans le couloir de la gare, chérie ! »
    L’adolescente s’exécuta à contrecœur et confia son meilleur ami animal à sa mère, tandis qu’elle-même allait faire un transplanage d’escorte avec son père. Vivement qu’elle est son permis, pensa-t-elle alors. Elle le passerait cette année, ouf ! Elle n’aurait plus besoin de s’agripper au bras grassouillet de son père, et de laisser ce pauvre Veniality trimballé dans les limbes par sa mère. Vous l’aurez compris, Tracey n’est pas très proches de sa famille. Elle les aime, oui… mais d’une façon normale et simple. Elle ne le leur montre pas, elle ne partage pas de complicité avec eux… et s’en porte très bien. L’ambiance chez elle n’est ni joyeuse ni lourde, elle est juste simple, basique, banale. Ils ne se disputaient pas fréquemment, mais ne partageaient pas non plus de moments de rires et de frivolité. C’était peut-être pour cela qu’elle préférait Poudlard : elle y avait ses amis, avec qui rire, et ses ennemis, avec qui se disputer. Ce qu’elle n’aimait pas, c’était l’indifférence. A choisir, elle préférait un crêpage de chignons.

    Ah, quelle horrible sensation ! Quand tous vos muscles se raidissent et se compressent, quand vos oreilles se coincent, que vos entrailles semblent ratatinées au milieu de nulle part… Et quel soulagement quand tout s’arrête enfin, que vos poumons se remplissent d’air, que tout le corps se relâche et se détend…
    « Viens vite, le train partira dans 5 minutes ! »
    Son père qui la pressait, c’était bien moins agréable. Ils étaient dans un couloir désert de la gare King Cross, et devait traverser le hall bondé de moldus, passer par la voix 9 ¾ et enfin arriver sur le bon quai où le train rouge vif allait partir d’une minute à l’autre. Tracey attrapa la malle renfermant son minou d’amour et pressa le pas, avec, à ses cotés, ses parents essoufflés. Ils bousculèrent une bonne demi-douzaine de moldus effarés et arrivèrent enfin devant la barrière. Tracey n’attendit même pas de voir si ses vieux la suivaient, qu’elle franchit en courant la barrière magique et atterrit avec grâce sur le quai où s’étreignaient quelques familles tendres. Ça lui donnait presque la nausée, tout cet amour débordant. Elle entendit derrière elle un petit flop, indiquant que ses parents venaient de la rejoindre.
    « Ah, il est encore là ! Très bien. Tu reviens pour la noël ? » demanda son père avec son ton jovial qu’elle ne supportait pas. Elle enviait presque son camarade Malefoy, dont le père était un mangemort imposant et charismatique. Lui, sang-mêlé, ressemblait un peu trop à un simple moldu au ventre rebondi, selon elle. Sa mère, bien que sang-pur, était une marginale excentrique et tête en l’air. Très différente d’elle-même. A qui ressemblait-elle ? Desfois, elle pensait avoir été adoptée. Mais ça n’était pas le cas. Et puis, elle ressemblait un petit peu à son frère ainé, âgé de 24 ans.

    « J’sais pas… on verra bien !
    -Tu as raison, profites de l’ambiance hivernale de Poudlard. Ça me manque… des fois, j’aimerais revenir au temps où on…
    -Ouais ouais. Super. Bon, je file avant qu’il ne parte sans moi hein… »
    Elle monta dans le wagon le plus proche et répondit à leurs grands gestes de la main, tandis que le train commençait déjà à gronder de l’intérieur. Intérieurement, elle était aux anges. Enfin fini avec eux. Enfin tranquille. Enfin la liberté ! Elle n’allait plus être obligée de sourire et d’être polie et sociable, elle pourrait enfin redevenir la Tracey Davis qu’elle était. Froide, taciturne, solitaire. Il est vrai qu’elle avait ses amis, les autres serpentards, et qu’elle restait beaucoup avec eux, mais elle ne craignait pas la solitude. Etre seule pendant ses heures creuses ne l’effrayait pas. Se rendre seule dans les serres l’enchantait presque. Elle aimait discuter avec eux de magie, de pouvoir, de cours, mais appréciait une pause de temps en temps.

    Le train prit de la vitesse, et trouver une place où s’asseoir devint urgent, sinon elle finirait vite sur le sol avec tous ces remous. Chargée comme une mule, elle se dirigea en se déplaçant comme elle le pouvait vers les compartiments. Tracey ouvrit une porte. Personne qu’elle ne connaissait. Tracey ouvrit la seconde. Personne qu’elle ne connaissait. Tracey ouvrit une autre porte. Remplie de gryffondor. Tracey ouvrit une énième porte et se focalisa sur le petit bout vide de banquette, près de la vitre. Elle aurait préféré, comme chaque année, retrouver ses camarades et écouter leurs récits de vacances, mais ils semblaient introuvables. En réalité, ils s’étaient mis dans un compartiment solitaire à l’autre bout du train. Drago était allongé sur la banquette, sa tête posée contre Pansy qui lui caressait les cheveux… Tandis que Tracey était seule et abandonnée ! Tant pis. Elle voulait s’asseoir avant tout, et Veniality commençait à râler dur dans sa boîte. Elle resta un instant penchée sur la porte ouverte du compartiment, et jaugea les élèves qui s’y trouvaient. Ils faisaient de même. Ce cirque dura quelques longues secondes. Ils devaient se demander qui était cette peste au visage fermé, à la mine renfrognée et au regard si sombre. En fait, ses yeux étaient clairs, d’un joli bleu océan dans lequel on peut se perdre. Mais son tempérament les faisait paraître hostiles, à tel point que s’y égarer en effrayait quelques uns. Selon certain, elle avait le physique parfait des serpentards. Elle se foutait d’eux quand on le lui disait, et rappelait à tout un chacun que la répartition ne se basait pas sur le physique mais sur la personnalité d’un élève. Ce qu’ils voulaient dire par là, c’est qu’elle collait à la perfection à l’ambiance des Serpy. Pâle, brune, avec une cascade de cheveux entourant son visage fin et clair. Son expression toujours blasée, sa bouche pincée… tout ça montrait très bien son appartenance.

    Tracey afficha une mine fatiguée et agacée, et lança d’un ton impertinent :
    « Je vais me joindre à vous ! »
    Les élèves de secondes et troisièmes années vraisemblablement, la regardèrent interloqués. Elle afficha alors un petit sourire entendu et mesquin :
    « Mais ne vous en faites pas, je ne le fais pas par plaisir. »
    Elle se faufila à travers leurs pieds et alla vers la vitre, là où il restait une demi-place. Elle lança un gros regard autoritaire à celui qui débordait dessus. Comme pétrifié, il se remit en place sur le champs sans rien dire. Ah que c’était bon d’être en sixième année ! Ah que c’était bon de trainer avec les élèves réputés pour être fils de mangemorts et axés sur la magie noire… on la respectait ! Satisfaite, elle prit place, sortit Veny de son refuge de voyage, le posa sur ses genoux et calla sa tête contre la vitre. La ville s’éloignait.

    Rapidement, il n’y eut plus aucun signe de civilisation au dehors, où on ne voyait plus que champs sur champs, sur forêts et lacs, et encore champs… Qu’est ce qu’elle s’ennuyait ! Veniality s’était endormi, blottît sur ses cuisses, victime de ses douces caresses… L’année prochaine, se promit-elle, elle partirait une heure à l’avance pour ne plus se retrouver ainsi, seule, perdue au milieu d’élèves bavards.
    Elle n’eut rien d’autre à faire que de les écouter discrètement. Il y avait trois élèves de troisièmes années, et un de secondes. Elle se contentait de les écouter d’une oreille tout en regardant par la vitre. Au loin, de lourds nuages s’amassaient, menaçant les champs environ d’une belle averse.
    « Mon père m’a promis qu’on irait voir le prochain match des harpies !
    -Les harpies de Holyhead ?
    -Bien sûr, tu en connais d’autres ? Ce sont les meilleures… »
    Les élèves discutaient entre eux de leurs projets, comme elle aurait aimé le faire avec Millicent, Pansy ou Daphnée. Mais à entendre de telles sornettes, elle ne put rester silencieuse plus longtemps :
    « Huuuum ! »
    Les petits la regardèrent avec de grands yeux. Elle arqua un sourcil, secoua légèrement la tête comme pour mettre fin à la discussion et chasser de sa tête les idioties entendues, puis se replaqua contre la vitre. Un lourd silence s’abattit dans le compartiment. Enfin un peu de calme ! Pourtant, elle n’avait pas fait ça exprès… elle était juste une des rares filles de grande Bretagne à ne pas être fan des Harpies.
    Une fois, elle s’était embrouillée avec un garçon de Serpentard à cause de ça. C'était l'année passée, aux alentours de Novembre, quand la saison des matchs commençait à Poudlard et que tout le monde ne parlait que de quidditch et de balai.

    « Les harpies ? Oh, tu sais quoi ? Les hommes prétendent les admirer pour pouvoir se dire féministes après ! Ou alors, ils n’admirent que leurs corps qui bougent sur un balai !
    -T’y comprends rien ! C’est pour le sport ! Et pour le… l’histoire de l’équipe !
    -L’histoire, voyez-vous ? Tu vas me sortir le coup de Brossdur sur la tête de Rudolf Brand comme exemple ?
    -Je… j’aime bien les Magpies aussi ! Et toi ?
    -Oh, S’il vous plait, qu’on m’apporte un vif d’or plus rapide, celui-ci est trop lent… (les amis de Tracey s’étaient alors mis à rire, pour la féliciter de son imitation moqueuse. Elle esquissa alors un sourire d’une demi-seconde, avant de poursuivre sur sa lancée, bien décidée à gagner.) Nan mais quelle prétentieuse cette Eunice !
    -Tu vas me dire qu’il y en a qui ont une origine plus intéressante, peut-être ?
    -Et comment ! Les Wigtown Wanderers ont un passé excellent ! Cette légende autour de leur père et de son couteau… cet hommage sanglant sur leur robe… ça, ça c’est quelque chose, bien mieux qu’une réplique d’une quelconque attrapeuse…
    -M’aurait étonné aussi. Waaah, le saaang, le couteaaau… bien dans tes cordes ! »

    Et oui, Tracey a, auprès de certains, une réputation de fille sinistre. A cause de Veniality peut-être ? Elle n’en connaît pas vraiment le fondement, et ne trouve d’ailleurs pas cette rumeur très bien fondée… Mais une chose est vraie : elle est acharnée et assez fière. Tout le monde avait admiré la réponse cinglante du gamin, laissant Tracey perdante de cette bataille, même si elle avait auparavant gagné le premier round, il gagnait la guerre. Qu’à cela ne tienne ; elle était rancunière et plus jamais, jamais, elle ne rendrait de services à ce petit supporter faussement féministe. En fait, elle allait se venger, peut-être bien… Veniality, c’est aussi elle desfois.

    En fait, elle appréciait cette sale réputation qui était la sienne. Celle de la serpentard sans cœur, qui n’aime personne d’autre que son chat malade et ses amis dangereux. C’était pratique, et elle se sentait bien ainsi. Mais parfois, Tracey savait être une adolescente presque normale. Si elle adorait l’histoire des vagabonds de Wigtown pour son aspect morbide, elle était fan des orgueilleux aussi, et des Bizzar’sisters. Elle avait d’ailleurs rencontré Kirley l’été passé et se vantait régulièrement de lui avoir parlé, auprès des filles de l’école. Kirley est le guitariste du groupe et le fils de l’ancienne capitaine des Pride of Portree. Elle aimait aussi, comme beaucoup, vanner les élèves plus faibles et casser les indésirables. Hermione Granger… Loufoca Lovegood –euh, Luna, pardon- elle ne les aimait pas et profitait de chaque occasion pour leur retailler une réputation pire encore auprès de ses amies Serpy. De son gang de filles de Serpentard…

    « CONFISERIES ? CHOCOGRENOUILLES, DRAGEES SURPRISES, CHOISISSEZ… »
    Oh, qu’elle détestait ce moment ! Quand tous les jeunes gourmands se jetaient sur le chariot de confiserie. Elle leva les yeux au ciel en voyant les enfants du compartiment chercher leurs mornilles partout dans leurs poches et leurs sacs… Une chouette émit un hululement sonore, Veniality se réveilla, prêt à lui arracher les plumes. Oula, d’un coup, tout se dégradait. Ce compartiment n’était plus bon pour elle et minou. Marre de ces enfants, marre de Madame-Sucrerie, marre d’être seule ! Elle se leva voir qui de plus intéressant allait se pointer dans les couloirs, et tomba sur Astoria. Immédiatement, sa bouche pincée et fermée laissa entrevoir un sourire satisfait. Elle se jeta sur la future représentante de la génération de filles comme elle, tout sourire, et lui expliqua ses malheurs dans cet horrible compartiment.
    Tracey savait profiter des gens… Astoria était la sœur de Daphnée, Daphnée était l’amie de Tracey donc Astoria aiderait Tracey ! Quel superbe cercle vertueux. Quelle gentille Astoria, la digne sœur de sa sœur : elle l’aide même à porter ses affaires, en prenant la valise de Cy. Oh, parfait ! Parfait. Elle quitta les gosses d’elle-ne-savait-quelle-maison-pourrie et alla rejoindre Astoria et ses amies un peu plus intéressantes. Dans une bonne heure, ils seraient à Poudlard. Vivement que cet horrible voyage se termine. Elle avait hâte de retrouver sa routine adorée, à Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Pr. Albus Dumbledore
Directeur de Poudlard
Pr. Albus Dumbledore

Féminin Nombre de messages : 192
Age : 27
Date d'inscription : 19/04/2008

Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève) Empty
MessageSujet: Re: Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève)   Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève) Icon_minitimeMer 28 Mai - 22:19

Perfecto Smile

Validée, bien entendu ma chère collègue Razz

Et j'espère qu'on se fera bientôt un topic, le 1er!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://slug-and-others.forumactif.com
Contenu sponsorisé




Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève) Empty
MessageSujet: Re: Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève)   Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Exemple de fiche : Tracey Davis (Elève)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règlement
» Exemple de fiche
» Fiche Technique de Diego
» Neige, espionne [Fiche PNJ]
» ? Fiche Technique ? ? Bara Emi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Club De Slug :: « Bienvenue dans le monde des sorciers » :: Comission d'Enregistrement des Sorciers -* :: - Cérémonie de Répartition --
Sauter vers: