Poudlard durant la sixième année du trio. Au programme : cours, quidditch, montée de Lord Voldemort et associations d'élèves actives et mobilisées...
 
AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une Weasley! [PV Ginny & Gabriel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Elias Sacamander
Elève de 7ème année
avatar

Féminin Nombre de messages : 197
Age : 26
Date d'inscription : 26/05/2008

Carte de Sorcier
Magic-Barre:
3/1000  (3/1000)
Relations:

MessageSujet: Une Weasley! [PV Ginny & Gabriel]   Dim 3 Mai - 13:27

- Elias! Tu comptes venir nous aider? Tu as beau le penser, tu n'as aucun esclave ici. On n'est pas chez ton père, avec ces espèces de créatures immondes qui passent leur temps à passer la serpillère et...


Elias se leva difficilement de son lit et ferma violemment la porte de sa chambre - ou plutôt de la pièce qu'il se voyait contraint de partager avec son charmant petit frère par alliance, le fils du moldu, son beau-père, qui venait tout juste de lui adresser des réprimandes. Cherchant à droite et à gauche ses affaires éparpillées dont il ne pouvait se passer à Poudlard, son attention se concentra sur un petit tas de jouets, posés soigneusement à côté de sa valise. Des jouets moldus, qui ne semblent pas vraiment intéressants, d'ailleurs. Ah, quelle injustice, dire qu'à côté de ce manque d'imagination de la part des moldus pour amuser leur progéniture, les enfants de sorciers disposent d'une panoplie complète d'objets loufoques et de sorts en tout genre pour se distraire...

Après avoir balayé d'un revers de main les figurines et autres voitures miniatures, Elias fourra dans sa valise une dizaine de bouquins qu'il était censé lire pour les cours - en réalité, il n'avait pas ouvert un seul de ces livres de toutes les vacances, comme en témoignait la fine couche de poussière qui recouvrait les couvertures. En fait, il n'avait pas fait grand chose s'apparentant au travail scolaire ces deux dernières semaines, la motivation étant abonnée aux absents ces derniers temps. En plus - et ça, c'était l'argument choc qu'Elias comptait servir à toutes les sauces - il était impossible de se concentrer lorsqu'on était en compagnie de deux enfants en bas âge, qui passaient leur temps à pleurer et hurler quelle que soit la situation.

D'ordinaire, Elias ne rentrait jamais chez sa mère pendant les vacances, préférant errer dans les couloirs de Poudlard plutôt que de supporter la présence de sa belle-famille moldue, considée comme une torture. Cependant, sa mère l'avait supplié de venir pour les vacances de Noël, pour "être tous réunis et passer du temps ensemble, comme une vraie famille", moyennant quoi elle ne le dérangerait plus jusqu'à la fin de l'année scolaire. Et il avait accepté avec regret, n'attendant qu'une seule chose: la rentrée. Etonnant pour un élève qui n'était pas passionné par les cours ni vraiment studieux, n'est-ce pas? Ces deux semaines lui parurent interminables, et Elias ne cacha pas sa joie le matin-même lorsque sa mère déclara qu'ils allaient bientôt partir pour la gare.


-On part dans deux minutes! Dépêche-toi de descendre, tu vas rater ton train!


Elias traîna sa valise dans les escaliers, avec son chat Bastet sous le bras, pour rejoindre sa mère qui l'attendait sagement devant la porte d'entrée. La voiture, garée devant la maison, se faisait déjà entendre, son moteur défectueux rugissant toutes les trois secondes. Elias ne put réprimer un soupir qui ne passa pas inaperçu aux oreilles de sa mère. Alors qu'ils se dirigeaient vers la voiture, elle lui adressa la parole sur un ton qui se voulait sec et cassant - tentative infructueuse, Elias n'avait jamais trouvé l'autorité de sa mère convaincante.


-Tu pourrais te montrer plus respectueux envers ton beau-père. Il prend la peine de t'amener à la voie 9. 3/4, et toi tu...
-Maman, je ne veux pas te faire de la peine, mais je préfèrerais largement me rendre à la gare autrement.


Adressant un sourire faussement désolé à sa mère, Elias prit place à l'arrière de la voiture, coincé en sandwich entre ses deux adorabes petits frère et soeur par alliance. Durant toute la durée du trajet, il ne leur adressa pas un mot, se contentant de répondre par quelques murmures lorsque l'un d'eux lui adressait la parole. Sa mère lui fit des énièmes recommandations - sois poli, travaille bien, ne sois pas insolent avec tes professeurs...


[...]


Enfin, la liberté. Elias ne prit pas la peine de regarder sa famille qui lui adressait des signes de la main depuis la voiture en guise d'au revoir, préférant se tourner devant le monde magique - si on pouvait désigner ainsi le quai de la voie 9. 3/4 - qui s'étendait devant lui. Les élèves de Première Année qui couraient dans tous les sens, les groupes d'amis qui se formaient, les marchands ambulants de dernière minute avec leurs babioles en tout genre... Une seule chose manquait à l'appel. La plus importante, en fait. Durant une fraction de seconde, Elias se demanda si toutes ces personnes ici présentes et lui-même avaient raté le Poudlard Express. Non, impossible. A la rigueur, s'il n'y avait eu qu'une dizaine de personnes, cette hypothèse aurait été probable, mais là, tout ce monde... Repérant une bande de Serpentards boutonneux de Troisème Année, il s'approcha d'eux pour plus de renseignements.


-Vous savez où est passé le train?
-Nan. C'est ça le problème. Il n'est toujours pas arrivé. Il doit être en retard.
- Impossible. Il n'est jamais en retard.
-Oui, mais peut-être que...
-Merci.


Elias s'éloigna rapidement du groupe d'élèves, à la recherche de ses amis, lorsqu'il entendit une voix. Reconnaissable parmi des milliers, la voix du géant apprivoisé qui vivait comme un paysan au fin fond de Poudlard, appelé pompeusement Professeur de Soins aux Créatures Magiques, tout ça parce qu'il passait le plus clair de son temps à magouiller avec des bestioles répugnantes. Lorsque le silence fut rompu par une vague d'élèves qui protestaient, Elias se mit réellement à la quête de ses amis - hors de question de se rendre à Poudlard seul. Peine perdue, il remarqua juste au loin la silhouette de Gabriel Fencett, le Serdaigle de dernière année avec qui il était pendant les cours de Hagrid, durant lesquels il adorait le faire enrager. Ah, ce cher Gaby... Ne perdant pas de temps, Elias aperçut une masse rousse à une dizaine de mètres devant lui. Les Weasley... Après tout, pourquoi pas? Il s'approcha de la dernière de la fratrie.


- Hum, Ginny... Tu vas bien? Avec ton père au Ministère, vous allez bien vous rendre à Poudlard avec des véhicules de service, non? Je demande ça sans aucune animosité, hein. Je sais juste que c'est votre rayon, les voitures volantes et autres moyens pour se rendre à Poudlard incognito, alors...


Dernière édition par Elias Sacamander le Dim 10 Mai - 19:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginny Weasley
Elève de 5ème année
avatar

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 24
Animal : Arnold, mon boursoufflet
Date d'inscription : 15/02/2009

Carte de Sorcier
Magic-Barre:
0/100  (0/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Une Weasley! [PV Ginny & Gabriel]   Lun 4 Mai - 4:08


Ginny essaya tant bien que mal de se frayer un chemin parmis les piles de vêtements, éparpillés un peu partout. En deux mois, la famille Weasley (bon d'accord, les enfants Weasley ...) avaient réussi à transformer la très bien tenue maison des Black en la très bien tenue sauf les étages où dormaient les enfants qui était très très en désordre maison des Black. Un exploit ! Tout la maison était en effervescence.

Mamaaan ! cria Ron en passant en coup de vent dans l'escalier, près de la chambre d'où sortait sa soeur l'air encore hagard, il avait une chaussure dans une main et sa braguette ouverte. Tu n'a pas vu mon livre de potiooon ?

Ginny trébucha et s'étala de tout son long aux pieds de son frère, qui énervé, lui lança :

Tu pourrais faire attention, quand même ! Non mais je rêve ...

Pendant ce temps, Ginny s'était relevée et avait pris dans les mains ce qui l'avait fait trébucher.
Furieuse, elle lança à la figure de son frère son fameux livre de potion.


Et toi tu pourrais faire attention aux affaires que tu laisse traîner !!

Le livre rebondit sur le front de Ron et tomba par terre. Le rouquin ne dit plus rien, laissant passer sa soeur qui descendait, de mauvaise humeur. Le petit-déjeuner ne fut guère mieux. Le seul point positif fut qu'il fut rapide. Ginny arriva, énervée, attrapa un bol de céréales et commença à manger.

Eeeh ! C'était mon bol ! protesta George.

Ginny exaspérée, lui répondit :


Tu n'a qu'à t'en faire un autre !

George, qui n'était absolument pas de cet avis, prit sa baguette et fit léviter la bouteille ouverte de lait juste au dessus de la tête de la rouquine. Une rouquine qui commençait sérieusement à en avaoir marre. Elle prit une céréale et la lança à la figure de son frère, qui surpris, ne l'évita pas.

Qu'est-ce qu'elle a aujourd'hui ? demanda George au moment où Ron entrait dans la cuisine.

Oh non ne t'en fais, ça a l'air de lui plaire de lancer des trucs à la figure des gens ... dis Ron en fixant sa soeur.

Ginny se leva, furibonde et hurla en sortant :

Vous avez vraiment décidé de me faire c***r aujourd'hui !

Elle retourna dans sa chambre avec le bol de céréales, le finit et commença à s'habiller tout en préparant ses affaires. Elle se calmait peu à peu.

Enfin, la jeune fille réussit à fermer sa valise. Il était temps. Cela faisait déjà dix minutes que sa mère criait dans le hall qu'ils étaient en retard. Enfin ... Ginny n'était pas la plus en retard. Il y avait après elle, Ron et Harry. Et dire qu'on disait que les filles mettaient trois heures à se préparer ...
Dans la voiture, Ginny parla uniquement à Harry et Hermione. Eux ne l'énervaient pas encore ...
Ils arrivèrent à King Cross à 11 heures pile et Molly faillit péter un cable en remarquant que le Poudlard Express n'était pas là. Elle croyait qu'ils l'avaient raté. Elle se mit à hurler après tout le monde.


Si vous vous dépéchiez plus aussi ! J'en ai marre ! Comment on va faire maintenant ?

Ginny soupira :

Maman, ce n'est pas nous qui sommes en retard, c'est le Poudlard Express ! Regarde tout le monde qu'il y a !

Tout le monde regarda autour d'eux puis approuva. La foule se regroupait en petits groupes qui chuchotaient entres eux se demandant ce qui se passait.
Puis enfin, Hagrid débarqua. Il fit un long monologue dans lequel il expliqua que le Poudlard Express ne pourrait pas venir et qu'il falalit trouver comment s'y rendre. Immédiatement, Molly et Arthur rentrèrent dans une conversation sur le comment se rendre à Poudlard.
Les plus jeunes de la fratrie, eux, échangèrent leur impressions, se demandant comment ils allaient bien pouvoir partir, etc. Ginny allait ajouter son grain de sel quand elle vit quelqu'un s'approcher d'elle. Elle se retourna et découvrit avec surprise Elias Sacamander, un élève de Serpentard de la même année que Fred et George. Elle était plutôt étonnée qu'il vienne lui parler. Il devait avoir un service à demander.

Et effectivement, il nota la postiton d'Arthur au ministère et mit un sous-entendu qui ne plut pas du tout à Ginny dans sa phrase.
La jeune fille le toisa un instant.

Oui c'est vrai que nous adorons les voitures volantes à la maison, nous les rangeons juste à côté des ronflak cornus ! dit-elle avec un sourire ironique sur les lèvres.

Puis elle remarqua qu'il était tout à fait sérieux. Elle soupira.

Bon ok, je sais pas trop ce qu'on va faire en fait, ça m'étonnerai qu'ils prêtent des voitures à Papa cette année. Avec l'histoire de ... (elle toussota) . Bon bref, si on trouve une solution, on t'appelle.

Pile à ce moment-là, Ron se tourna vers elle, et lui glissa :

Celui-là, tu peux lui balancer des trucs à la figure, c'est un Serpentard ...

Ginny, plus exaspérée que jamais se tourna vers son frère.

Au lieu de faire le c*n Ron, dis-moi si ils ont trouvé une solution ...

Oui, on va y aller par poudre de cheminette.

Ginny acquiesa et s'apprêtait à dire à Elias que ce ne serait pas possible (ils allaient sûrement aller au square Grimmaurd ...) quand elle eut une idée. Ses frères l'énervaient tellement ... si ça les embétaient qu'Elias vienne, eh bien parfait, il viendrait !

Tu m'attend deux minutes ? lança t-elle à Elias.

Elle se retourna pour faire face à ses parents et entreprit de les convaincre de passer par une autre maison que le terrier ou le Square Grimmaurd. Elle mit longtemp mais finis par parvenir à ses fins en utilisant l'argument du : pour plus de sûreté, ne dévoilons pas notre Quartier Général. Elle retourna, triomphante vers Elias, non sans jeter un regard noir à Ron.

C'est bon, la question est réglée, nous y allons pas poudre de cheminette, et tu viens avec nous !

Elle entendit avec satisfaction un grognement du côté de Ron ...

[au fait, dans le titre, si tu fais référence à moi c'est UNE Weasley ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fencett
Elève de 7ème année
avatar

Féminin Nombre de messages : 97
Age : 29
Animal : Chouette de Tengmalm [Reine de Coeur] et Caméléon [Anonym]
Date d'inscription : 26/05/2008

Carte de Sorcier
Magic-Barre:
10/1000  (10/1000)
Relations:

MessageSujet: Re: Une Weasley! [PV Ginny & Gabriel]   Mar 5 Mai - 10:57

Gabriel Fencett était en pleine conversation avec d’autres élèves de Serdaigle. Le retard du Poudlard Express les avait laissés pantois et sur la défensive. Un tel évènement ne s’était jamais passé auparavant, ce qui laissait planer le doute sur la ribambelle d’étudiants attendant sur le quai de la voie 9 ¾. Des flots de murmures avaient surgis des lèvres de chacun, pour finalement s’élever en un brouhaha assourdissant quand Hagrid était apparu, les prévenant de l’incroyable vérité: Le Poudlard Express ne viendrait pas. En d’autres termes, les élèves devraient se rendre au lieu tant attendu par leurs propres moyens , ou attendre que le géant ait une idée. C’est ce qu’ils crurent tous comprendre. Tout le monde y allait de sa sauce, proposant de multiples méthodes afin de se rendre à Poudlard. Le moyen de locomotion qu’étaient les balais, fut rapidement mis de côté de par son imprudence envers le monde des moldus. On parla de transplanage avant de se rappeler que Poudlard était une destination impossible pour cette action…

Gabriel et certains serdaigles, eux, discutaient autour d’un projet commun. Ils s’étaient remémorés la voiture volante qui avait amené Harry Potter à Poudlard. Le Serdaigle possédait lui-même une voiture depuis peu et ses camarades et lui envisageaient de lui lancer des sorts afin de la faire voler. Seulement voilà, ils ne savaient pas comment s’y prendre et pensaient même ne pas avoir le niveau. Après tout, les rumeurs circulant rapportaient bien que la voiture venait du ministère. Ce n’était donc pas deux élèves de Poudlard dans leurs quelques premières années qui avaient fait de cet engin une machine volante.


-La solution est de remonter à la source, non?
-T’es un marrant Gabriel, mais nous, on comprend rien à ce que tu racontes,
se moqua un de ses amis.
-Ben, y a que toi qui ne comprend pas, en ce cas, gros nigaud!s’emporta une fille, irritée.
-Wow, wow, et calmez-vous! Ça sert à rien de se crier dessus, d’accord? Ben, quand je parlais de source, je parlais d’aller chercher les Weasley, et encore mieux, leur père.
-Sauf que t’as vu la foule? C’est chercher une… euh… une aiguille j’sais plus trop quoi. Quelle conneries ces expressions moldues,
se plaignit Ben.
-C’est pour cela qu’on va se séparer et chercher chacun de notre côté, on se donne rendez-vous au pied de l’horloge. Ce sera plus facile de trouver notre aguille dans sa botte de foin, hein Ben? Finit sarcastiquement Gabriel en lui donnant une tape sur l’épaule, ce à quoi son ami répondit pas un grognement.

Ils choisirent les directions à prendre et se séparèrent. Gabriel commença son petit marathon dont le trophée était la famille Weasley. Il finit par s’avouer à lui-même que la tâche ne serait pas aussi aisée. Des milliers de tête défilaient sous ses yeux, au rythme de sa course et pourtant quelque chose lui donnant confiance subsistait en lui. Pour son plus grand bonheur les Weasley avaient eu la bonne idée de naître roux, ce qui lui facilitait un tant soit peu la tâche. Il remerciait on ne savait qui de ne pas vivre en Irlande. Il pensa à faire demi tour quand il crut les apercevoir quelques mètres au loin. Il s’approcha, ralentissant sa cadence et en conclue qu’il s’agissait bien d’eux. Ce qui l’avait conduit en erreur, n’était autre qu’une personne qu’il connaissait très bien. Un élève de dernière année chez les Serpentards, une croûte parmi tout ces purulents, Elias Saccamander. Pour une surprise, c’en était une, et pas une bonne assurément. Gabriel l’ignora, et chercha des yeux Monsieur Weasley. Après tout, le fait qu’un serpentard se trouva avec eux ne pouvait être qu’une coïncidence. Le père de la grande fratrie était en pleine conversation avec sa femme, Molly Weasley, toujours aussi débordante d’énergie lorsqu’il s’agissait de donner son avis sur des choses sérieuses. Elle rappelait parfois à Gabriel sa mère, quoique cette dernière était certainement un peu plus loufoque et un peu plus perverse. Il se souvenait encore de cette fois où elle avait fichu le bazar dans sa chambre lorsqu’il avait invité sa petite amie de l’époque chez lui, le punissant de ne ranger sa chambre qu’en de telles occasions. Les parents Weasley n’avaient pas l’air d’être prêts à sortir de leur conversation, et Gabriel se demanda s’il avait bien fait d’aller leur demander de l’aide. Il se pouvait après tout que sa demande soit déplacée. Il jeta un coup d’œil à sa montre et se décida à parler à Ginny, celle qui avait l’air la plus prompt à parler. Son sourire détonnait grandement quant à la moue que tirait son frère Ronald. Les jumeaux, quant à eux, étaient partis il ne savait où, très certainement encore à préparer une de leurs blagues. Demander à Ginny Weasley et attendre que ses parents aient fini leur conversation pour ensuite se tourner vers eux lui semblait être une bonne solution.


-Hé, salut Ginny. C’est pas croyable hein, le Poudlard Express qui n’arrive pas. Du jamais vu. Avec des potes on pense se servir de ma voiture et la faire… enfin tu vois, comme Harry et Ron. On veut la faire voler. Du coup on s’était demandé si l’on pouvait demander à ton père. On s’est dit qu’il devait savoir comment faire voler ma voiture. Je crois pas que mes amis et moi en ayons les capacités. Vous savez déjà comment vous allez vous y rendre vous?


[Merci d'avoir bien voulu que je m'incruste dans votre post. Very Happy]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elias Sacamander
Elève de 7ème année
avatar

Féminin Nombre de messages : 197
Age : 26
Date d'inscription : 26/05/2008

Carte de Sorcier
Magic-Barre:
3/1000  (3/1000)
Relations:

MessageSujet: Re: Une Weasley! [PV Ginny & Gabriel]   Sam 9 Mai - 13:49


Une demi-douzaine de paires d’yeux se tournèrent vers Elias lorsqu’il prononça ses quelques paroles. Ne voulant nullement montrer qu’il était quelque peu déstabilisé par ces regards insistants qui étaient gênants, il continua à regarder tranquillement Ginny d’un air assuré. La réponse de la rouquine fut cassante et sèche. En même temps, cela n’était pas une surprise. Il s’attendait à quoi en lui parlant comme ça? Bref, conservant son sourire forcé, Elias fit mine de ne pas avoir entendu ces quelques paroles de la Gryffondor. On mettra cette réponse improbable sur le compte de son jeune âge, ou de son milieu social qui n’était pas très… reluisant? Ferme-la, Elias. Heureusement pour lui, Ginny sembla se radoucir pendant quelques secondes, lui disant qu’elle le contacterait si elle trouvait une solution. Bon, c’était déjà ça de gagné. Désormais, il ne manquait plus que sa famille trouve réellement un moyen pour se rendre à Poudlard, et le tour était joué… Enfin, Elias évita de penser au moment où il se retrouvait seul en compagnie de toute la famille Weasley. Un Serpentard issu de famille aisée avec une bande de sorciers fanatiques de Moldus, qui avaient toujours eu du mal à subvenir aux besoins de cette tribu. La situation risquait d’être cocasse. La seule chose qu’Elias appréhendait réellement, c’était les réflexions qu’il pouvait subir durant ce tête à tête avec les Weasley. Il savait les parents de Ron sûrement trop polis pour l’affliger de réprobations et autres commentaires négatifs, mais tous leurs fils… C’était une histoire. Qui ne tarda pas à se manifester, puisqu’il entendit Ron adresser la parole à sa sœur à son sujet. Heureusement pour Elias, les paroles prononcées par cet imbécile eurent un effet positif pour le compte du Serpentard. Bien fait pour toi, le rouquin. Avec un air surpris qu’il ne pu cacher, Elias répondit par l’affirmative lorsque Ginny lui demanda d’attendre quelques instants. Héhé, le vent serait-il en train de tourner? En tout cas, le regard noir que Ginny adressa à Ron n’échappa à Elias, à qui l’envie de faire une réflexion bien placée au rouquin lui brûla les lèvres. Tais-toi Elias, ne va pas tout gâcher, voyons… Avec un franc sourire, il s’adressa à Ginny d’une voix posée qui était teinte d’un certain enjouement.


« Merci beaucoup Ginny, c’est très gentil de ta part. Merci aussi à tes parents, et à tes frères bien entendu. »

Lorsqu’il prononça ces derniers mots, Elias adressa un sourire amusé à Ron. Ah, les bonnes habitudes reprenaient… Alors qu’il chercha un sujet de conversation pour parler un peu avec Ginny, Elias fut coupé dans son élan par une voix… très familière. Ah, ce cher Gaby! Qui semblait ne pas l’avoir remarqué, d’ailleurs. Ou qui faisait semblant. Elias pensa sérieusement à la deuxième option. Il n’était pas invisible quand même, il se trouvait précisément juste en face de Ginny, à qui Gabriel était en train d’adresser la parole. Ok, Fencett voulait l’ignorer. Qu’importe, Elias était toujours d’humeur à lui parler, même si le Serdaigle n’était assurément pas de cet avis. Elias attendit sagement que Gabriel termine de parler, écoutant attentivement ses paroles - il demandait à Ginny si M. Weasley ne pouvait pas les aider à faire décoller le véhicule de Gabriel. Décidemment, cette option de la voiture volante en avait inspiré plus d’un… Elias se tourna les pouces, cherchant comment aborder le Serdaigle sans que ce dernier ne déverse ses foudres sur lui. Bon, étant donné qu’il y avait pas mal de monde aux alentours, le Serpentard risquait juste quelques réflexions… A ce moment, Elias se souvint qu’il aurait dû contacter Gabriel pendant les vacances, au sujet d’un devoir de Soins aux Créatures Magiques qu’ils faisaient ensemble et qu’il était censé avoir terminé pour la rentrée. Bon, Elias avait tout de même potassé quelques bouquins pendant les vacances à ce sujet - c’était d’ailleurs la seule chose qu’il avait faite - mais il restait encore à assembler les recherches que chacun avait menées de son côté. D’un côté, cette situation avait un point positif: les deux élèves de Septième Année devraient se voir un soir après les cours pour terminer leur travail commun. Ah, une nouvelle occasion pour faire enrager ce cher Gaby… Prenant un air enjoué, Elias se tourna vers le Serdaigle.


« Salut Gabriel!Tes vacances se sont déroulées à merveille j’espère? Ah, toi aussi tu ne sais pas comment te rendre à Poudlard. Si Ginny et ses parents sont d’accord bien entendu, ça serait cool que tu viennes avec nous. Ça me ferait vraiment plaisir. Tu pourras nous raconter ce que tu as fait pendant ces deux dernières semaines. »

[Voilà, j'ai arrangé le titre Mademoiselle Weasley =P]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginny Weasley
Elève de 5ème année
avatar

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 24
Animal : Arnold, mon boursoufflet
Date d'inscription : 15/02/2009

Carte de Sorcier
Magic-Barre:
0/100  (0/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Une Weasley! [PV Ginny & Gabriel]   Dim 10 Mai - 2:05

Tout autour d'eux, les prefets commencaient à organiser le départ vers Poudlard. Apparement, un groupe allait partir en vol, avec les balais. Domage que Ginny soit obligée d'y aller avec sa famille, elle aurait adoré faire le trajet en balai ! Elle aperçut l'équipe de Quidditch de Gryffondor, presque au complet, leur balai en main se préparer à partir. Elle salua de la main quelques uns de ses amis, puis décida qu'il était quand même plus poli de prêter attention aux remerciements d'Elias. Le regard que ce dernier avait lançé à Ron ne lui avait pas échappé. Les deux ne pouvaient pas se voir, eh bien tant mieux ! Enfin bon, il fallait bien avouer que ça l'embettait aussi de voyager avec Elias. Il était Serpentard jusqu'au bout des ongles. Et, bon, ça ne plaisait pas trop à la rouquine. Mais en même temps, il avait l'air un peu perdu, et puis il avait l'air aussi de n'avoir aucun autre moyen de se rendre à Poudlard. Il aurait peut-être pu y aller avec les élèves de sa maison, mais obéir à des préfètes plus jeunes que lui ne devait pas lui plaîre. Autrement pourquoi serait-il là ?
Ginny lui rendit tout de même son sourire, pour le principe, et lui répondit.

Oh non mais c'est rien, tu ne peux pas t'imaginer à quel point mes frères sont contents ! En fait, Ron a même créé un fan-club ...

A ce moment, le dénommé Ron lui balança son coude dans les côtes en la traitant de quelque chose de pas très catholique. Ginny préféra ne rien dire, elle ne cherchait pas la bagarre, juste à l'énerver le plus qu'elle pouvait.
Molly lança à son dernier fils un regard sévére mais n'intervint pas non plus.
A ce moment là, un garçon de Serdaigle de dernière année aussi, s'avança vers eux et l'interpella aussi, faisant référence au voyage de Harry et Ron durant leur deuxième année. Il y allait en avoir beaucoup comme ça ? Et puis si c'était une voiture volante qu'ils voulaient, pourquoi ne pas s'adresser directement aux concernés ? C'est-à-dire son père ou Ron ? Enfin bref, maintenant il était là.

Avant qu'elle n'ait eu le temps de répondre, Elias prit la parole avec un ton amical. De l'ironie ? Sûrement. Ginny avait entendu parler du conflit Sacamander/Fencet. A ce qui parraissait, les cours de Soins Aux Créatures Magiques étaient très divertissants. En entendant la dernière phrase d'Elias, Ginny ouvrit de grands yeux en se tournant vers lui. Il se prenait pour qui ? Il invitait les gens comme ça à venir voyager avec lui alors que pour lui-même c'était limite. Enfin bon, elle ne s'en formalisa pas, après tout, il avait été poli. Ron, qui était un peu en retrait l'observait avec un sourire. Il devait pré-sentir la galère dans laquelle elle allait se trouver dans quelques minutes ...

Euh, oui salut Gabriel. Je pense que tu peux venir avec nous bien sûr, puisqu'Elias le propose ... Enfin si tu es avecd es amis, tu préférera peut-être voyager avec eux. Je reviens.

Et encore, une fois, elle planta Elias. Sauf que cette fois il avait de la compagnie ! Elle alla voir son père qui discutait avec un de ses collègues à quelques mètres de là.

Eh ! Pp'a ? Il y a des gens qui voudraient savoir comment tu a ensorcelé la voiture l'autre fois ? Ils trouvent apparement que c'est un très bon moyen de se rendre à Poudlard ...

Arthur rougit jusqu'à la racine des cheveux et eut un regard gêné vers son collègue. Ginny fit un sourire d'excuse à son père avant de l'écouter dire que c'était illégal, qu'ils n'avaient pas le droit de faire ça, qu'il vallait mieux prendre la poudre de cheminette, etc. Puis, il lui présenta le collègue en question. Qui travaillait au Département de La Justice Magique au Ministère. Ah oui, effectivement ...

Mais ces gens peuvent venir avec nous si tu veux, nous allons réquisitionner une maison à côté de King Cross pour faire passer tous les élèves par poudre de cheminette.

Ginny approuva, et s'éloigna, ne manquant pas de faire un joli sourire au monsieur de la loi ... Elle retourna vers Elias et Gabriel. Elle remarqua que Ron était plié de rire : le Sacamander/Fencet avait l'air de bien l'amuser. Elle s'adressa d'abord à Gabriel.

Désolée, mon père ne peux pas t'aider, mais si tu veux, nous y allons par poudre de cheminette. Apparement, tous les élèves non-accompagnés d'un adulte devront attendre l'accord de leurs parents pour passer par poudre de cheminette. Mais si tu es accompagné d'adultes, ils te laisseront passer. Donc c'est toi qui voit, mais tu peux venir si tu veux.

Ron s'était arrété de rire et la regardait scandalisé, l'air de dire. "Alors comme ça, tu prête nos parents aux gens ?" Ginny lui adressa un sourire étincelant avant de se tourner vers Elias.

Pour toi c'est pareil, j'ai cru comprendre que tes parents n'étaient pas là. Donc si tu veux rejoindre Poudlard avant demain ...

[Merci pour le titre ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Fencett
Elève de 7ème année
avatar

Féminin Nombre de messages : 97
Age : 29
Animal : Chouette de Tengmalm [Reine de Coeur] et Caméléon [Anonym]
Date d'inscription : 26/05/2008

Carte de Sorcier
Magic-Barre:
10/1000  (10/1000)
Relations:

MessageSujet: Re: Une Weasley! [PV Ginny & Gabriel]   Mer 13 Mai - 19:58

Gabriel Fencett secoua la tête. Ainsi cela s’était révélé être vrai. Si Elias Sacamander se trouvait à côté de la famille Weasley, ce n’était pas par pur hasard. Comment, des deux côtés, avaient ils réussis à mettre la mésentente Serpentard-Gryffondor de côté? Le retard, ou plutôt le fait que le Poudlard Express n’arriverait pas était-il affolant au point de bousculer la coutume? Et puis, Sacamander, ce n’était pas n’importe quel serpentard non plus. C’était un sacré enquiquineur, certes tout autre que Malefoy, mais ça restait un lourdingue. A moins que la vision de Gabriel ne fut tronquée, ce à quoi il refusait de croire. Cette journée, devrait être marquée dans les annales. Il s’en souviendrait toute sa vie, c’était certain, tant de choses anormales s’étant déroulées en si peu de temps.

Notre serdaigle allait répondre à miss rouquine qu’il ne pouvait pas prendre la poudre de cheminette, un tas d’amis l’accompagnant, mais celle-ci se précipita vers son père. Bien que la conversation le concernait, Gabriel préféra ne pas écouter, trouvant cela tout de même malpoli, une chose que ce cher Elias n’aurait pas faite en tout cas. Tout comme le fait d’avoir plus ou moins imposé à Ginny la compagnie d’une personne en plus. Il dévisagea d’ailleurs le serpentard, les sourcils froncés. Il lui semblait qu’il s’était promis de parler de quelque chose à ce satané Sacamander s’il le croisait, seulement il ne s’en souvenait plus. Oh, et puis, peu importait, il aurait le loisir -hum hum- de le voir un nombre de fois incalculables à Poudlard. Faire remarquer au blond qu’il ne se gênait pas faisait cependant parti de la toute prochaine conversation que Gabriel comptait tenir avec lui. Il ne se gêna pas pour lui en faire la remarque à présent, pendant que Ginny était occupée. Ce n’était certainement pas la peine de rameuter toute la famille Weasley pour un discussion désagréable.


- Je ne sais pas si Ginny a apprécié, tu sais. Elle a déjà bien du courage de vouloir te supporter pour le trajet jusqu’à une cheminée, alors si en plus tu prends les décisions à sa place… je ne crois pas que j’aurai le temps de te raconter mes deux semaines de vacance, quoi que si, en quelques mots, j’ai bossé mes cours. Alors, content?

Un petit sourire sarcastique accompagna la question de Gabriel. Il savait qu’Elias se contrefichait complètement de comment il avait put s’occuper durant les vacances de noël. Son plus grand plaisir était de le pousser dans ses retranchements afin de l’irriter et de déclencher sa colère, chose qu’il savait difficile à obtenir chez Gabriel. Voilà pourquoi cela amusait tant le serpentard de fourrer son nez dans les affaires du serdaigle, qui, bien qu’il semblait vouloir être indifférent au départ, commençait à être sérieusement agacé depuis le temps que Sacamander s’amusait à le faire chier. Finalement, Ginny revint assez rapidement, ce qui plut à Gabriel. Savoir que Ronald Weasley se délectait de la situation et se bidonnait tout seul ne lui plaisait pas vraiment. Le fait d’inverser les rôles et de mettre le rouquin à sa place semblait en revanche bien plus amusant au brun. Détentrice d’une bien mauvaise nouvelle, Ginny lui apprit que son père ne pouvait pas les aider et que l’un des moyens de locomotion pouvait être la poudre de cheminette… accompagné par un adulte. Gabriel faillit s’étrangler. S’il choisissait cette solution, il devrait donc au choix, voyager avec sa mère plutôt excentrique, ce qui ne lui plaisait guère, soit partager le voyage avec le serpentard le plus chieur qu’il ait connu, Elias Sacamander.
Tout cela ne l’arrangeait guère, d’autant plus qu’il n’était pas seul. Cinq amis l’accompagnaient. Leur faire part tout de suite de la nouvelle lui semblait être le meilleur moyen. Pas la peine d’attendre au point de rendez vous qu’ils avaient fixé.

Il sortit son téléphone portable non sans un soupir, et composa le numéro de Marlène, la fille qui avait remballé Ben un peu plus tôt. Gabriel crut qu’il allait rire alors que la jeune fille décrochait: Elias Sacamander l’observait d’un air interrogateur. Tout d’abord étonné, ne comprenant pas ce qu’il se tramait, Gabriel comprit enfin ce qui avait amené ce regard plein de questions. Elias Sacamander, en bon sang pur de chez serpentard qu’il était, dénigrait tout ce qui était moldu, y compris leur technologie. Il ne connaissait donc pas le téléphone portable.
Gabriel expliqua rapidement à Marlène la situation, ce à quoi elle répondit qu’elle contacterai les autres. Elle, préférait se rendre à Poulard à balai, ne supportant pas la poudre de cheminette. Gabriel put donc lui souhaiter bon voyage en toute bonne conscience. Il savait que ses amis étaient tous des férus de balais, ce qui lui laissait la possibilité de partir avec la famille Weasley.


-La magie des moldus, lança-t-il à Elias d’un air moqueur, alors qu’il faisait un clin d’œil à Ginny qui elle devait être au courant de ce qu’était cette petit merveille de technologie.
Il avait souvent entendu que Mr Weasley était un fan de ce que faisaient les moldus, et il ne s’agissait d’un secret pour personne d’ailleurs. Impossible qu’il ne connusse pas ce moyen de communication. Ce fut un peu gêné, que Gabriel s’adressa à Ginny en ce qui concernait le voyage.

-Ça m’ennuie de vous embêter avec ça, mais si cela ne vous dérange pas, toi et ta famille, je pense que c’est le meilleur moyen de locomotion que je puisse trouver pour me rendre à Poudlard, la poudre de cheminette. Les balais, voler, c’est pas trop mon truc, les portoloins encore moins, et comme on ne peut même pas transplanner à Poudlard, il ne me reste plus que cette solution. Ma mère repartira avec ma voiture.

La famille Weasley s’était rassemblée autour d’eux. Gabriel en profita pour tous les saluer et leur expliquer sa situation, ce à quoi Mme Weasley le coupa directement, lui affirmant qu’ils se feraient un plaisir de le voir se joindre à eux pour le voyage. Ah, cette chère madame Weasley, aussi gentille que ce que les rumeurs laissaient courir… enfin, quand elle voulait être gentille, bien évidemment. Gabriel les remercia. Finalement, il semblerait que supporter Elias ne serait pas si difficile. Il ne manquait plus que les jumeaux. Molly Weasley semblait d’ailleurs avoir perdu sa patience et pestait à voix basse. Ils arrivèrent enfin, et se firent remonter les bretelles. La « petite » troupe pouvait enfin se mettre en route.

-Et pas de voiture volante, n’est-ce pas? Dit monsieur Weasley avec humour en se tournant vers Gabriel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elias Sacamander
Elève de 7ème année
avatar

Féminin Nombre de messages : 197
Age : 26
Date d'inscription : 26/05/2008

Carte de Sorcier
Magic-Barre:
3/1000  (3/1000)
Relations:

MessageSujet: Re: Une Weasley! [PV Ginny & Gabriel]   Jeu 21 Mai - 18:10

L'ambiance risquait d'être plutôt tendue, mais cela ne dérangeait pas vraiment Elias. Au contraire, même. Il avait toujours apprécié ces moments où les personnes ne savaient pas vraiment quoi dire et restaient calmes, tandis que lui jubilait intérieurement de la situation. Et ce raté de Ronald Weasley ne faisait qu'amplifier cette joie lorsqu'il fit taire Ginny en lui donnant un coup de coude qui fut tout sauf discret. La rouquine avait l'air de prendre un certain plaisir à faire enrager son frère aîné, néanmoins Elias préférait rester discret et ne pas commenter cet éclat de colère de la part du Gryffondor. Son coup de sang lors de sa deuxième année à Poudlard avait fait beaucoup rire les Serpentards, étant donné que Malefoy ne s'était pas fait prier pour raconter la mésaventure de son ennemi, condamné à vomir des limaces. Ah, ce Weasley, toujours le premier à se fourrer dans des situations cocasses... Contrairement à bon nombre de Serpentards, Elias ne vouait pas une haine sans limite envers Potter et sa bande d'amis et n'avait pas comme principal passe temps de les ridiculiser, ou de mettre leurs petites personnes en danger... Non, il préférait simplement profiter des moments où Potter & ses fidèles serviteurs se mettaient eux mêmes dans des situations cocasses, sans chercher à les provoquer. Le Serpentard devait avouer que les jumeaux Weasley avaient grandement participé à l'élaboration de la bonne ambiance qui régnait - en général - dans Poudlard et que leur départ avait crée un vide qui s'avérait plus difficile à combler que cela n'avait été prévu.


La remarque de Gabriel tira Elias de ses rêveries. Encore une réflexion désagréable, cassante. Pouvait-il se montrer sympathique de temps en temps? Il fallait croire que la présence du Serpentard déclanchait chez lui une animosité qui ne disparaissait que lorsqu'Elias s'éloignait de son chemin. Saint Gabriel... Ses parents avaient bien choisi son prénom en tout cas. Toujours en train de lui faire la morale. Il ne pouvait pas s'amuser un peu? Bien entendu, le Serdaigle avait pris soin de lui faire cette remarque lorsque Ginny était allée demander des renseignements à son père. On ne lave pas son linge sale en public, Gabriel en était parfaitement conscient. Elias adressa un sourire faussement navré au Serdaigle, haussant les épaules.


"Je sais bien que ma compagnie ne te réjouit pas, Gaby, et tu m'en vois désolé. Mais de toute façon, plus on est de fous, plus on rit... Un dicton moldu, si je ne m'abuse, qui est fort bien trouvé. Tu ne subiras pas ma présence très longtemps, ne te fais pas de soucis pour ça. Vraiment, tu n'as fait que travailler pendant deux semaines? Tu vois Gabriel, j'admire vraiment ton goût pour les études mais laisse-moi douter de ça. Je t'imagine mal rester le nez dans tes bouquins non stop pendant une dizaine de jours. Allez, j'imagine que tu as bien dû sortir un peu avec tes amis. Raconte, ça m'intéresse. Sincèrement."


Elias interrompit cette conversation puisque Ginny revenait, porteuse d'une mauvaise nouvelle pour Gabriel. Qui enchantait plutôt Elias, il fallait l'avouer. Ainsi, le Serdaigle se voyait sûrement contraint de les accompagner pour se rendre à Poudlard. Finalement, l'absence du train avait plutôt des bons côtés. Voyager avec Gabriel laissait présager de bons fous rires, et Ginny semblait plutôt sûre d'elle et autoritaire malgré son jeune âge - Voilà, elle avait du caractère, ce que Elias trouvait très intéressant, bien plus que toutes ces potiches de Poudlard qui se contentaient de glousser et d'acquieser à tout ce qu'on leur disait, même si - et c'était souvent le cas - elles ne comprenaient pas un traître mot de tout ce que on leur avait dit. Elias suivit avec étonnement le geste de Gabriel lorsque ce dernier sortit de sa poche un... Quoi déjà? Il en avait vu plusieurs fois à Poudlard, qui appartenaient à des élèves issus de familles moldues. Elias jeta un rapide coup d'oeil à Ginny pour voir sa réaction, mais elle ne parut nullement étonnée. En même temps, avec un père comme le sien qui était fondu d'objets moldus, elle devait connaître en détails tous les petits gadgets fabriqués par les moldus. Peut-être même qu'elle possédait un cellulaire elle-même. "La magie des moldus".. Cette remarque du Serdaigle fit naître un sourire sur les lèves d'Elias, qui se contenta de répliquer d'un air léger.


"T'es vraiment un petit farceur, Gaby. C'est pour ça que je t'apprécie autant."

Après s'être confondu en excuses qu'Elias trouvait parfaitement inutiles, Gabriel décréta qu'il irait avec eux à Poudlard. Génial. Après avoir adressé un sourire éclatant à Gabriel, Elias remercia à nouveau Ginny et salua poliment M. Weasley après que ce dernier eu plaisanté avec Gabriel. Le Serpentard sourit intérieurement lorsqu'il imaginait ce que les personnes présentes sur le quai voyaient: la famille Weasley au complet, accompagnée d'un Serdaigle et d'un Serpentard. C'était plutôt original, il fallait l'avouer.


[Vraiment désolée pour le retard, j'ai eu une semaine chargée =)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ginny Weasley
Elève de 5ème année
avatar

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 24
Animal : Arnold, mon boursoufflet
Date d'inscription : 15/02/2009

Carte de Sorcier
Magic-Barre:
0/100  (0/100)
Relations:

MessageSujet: Re: Une Weasley! [PV Ginny & Gabriel]   Ven 22 Mai - 18:49

[Aucun problème pour moi Elias ^^]

Ginny s'était toujours demandée si les objets moldus fonctionnaient sur le quai 9 3/4. Elle savait qu'ils ne fonctionnaient pas à Poudlard, mais ici, elle n'avait jamais fait le test. Elle eut la réponse à sa question quand Gabriel sortit un téléphone portable de sa poche, composa rapidement un numéro et échangea quelques mots avec une certaine Marlène. Oui, la tehcnologie moldue fonctionnait ici.

Molly accepta immédiatement Gabriel. Ils pouvaient donc y aller. Mr Weasley prit la tête du groupe, et se dirigea vers le passage du monde moldu. Avant de partir, Ginny observa autour d'elle une dernière fois pour voir comment les autres s'organisaient. Les préfets continuaient à former des groupes. Ceux qui savaient voler et ... les autres ! Elle les plaignit mentalement. Ils allaient devoir chacun prévenir leurs parents et obtenir une autorisation, ça allait être vraiment long.

La jeune rouquine partit donc bonne dernière. Tous les autres avaient déjà franchi la barrière. De l'autre côté, on voyait beaucoup de jeunes sorciers un peu perdus et dépassés par les événements. Plusieurs d'entres eux leur demandèrent qu'est-ce qui se passait et comment ils allaient faire. Ginny les envoya sans ménagement sur la voie 9 3/4. Ils ne pouvaient pas emmener tout le monde, non plus ! Une fois dehors, Mr Weasley les emmena dans des dédales de rues qu'il parraissait connaître comme sa poche. Ginny savait bien qu'en réalité, il se laissait guider par sa baguette ...

Enfin, ils arrivèrent devant une immense maison, assez éloignée du centre-ville. Pour n'importe quel moldu, cette maison aurait été on ne peut plus bizarre. Pour n'importe quel sorcier, elle était plutôt normale. Les gens semblaient vouloir l'éviter, passaient sur le trotoir d'en face, la regardait de travers ... Vieille, elle n'en était pas moins majestueuse. Les fenêtres étaient toutes fermées, rideaux tirés. Un portail noir, sinistre encadrait la maison et le jardin. Celui-ci était fait d'herbes et de plantes déssechées, ainsi que de bancs et de tables de jardins dont la peinture s'écailait. Un oiseau noir montait la garde près de l'imposante porte d'entrée.

Voilà ! C'est ici, annonca Mr Weasley, d'un ton joyeux.

Un par un, ils entrèrent par le petit portail dans l'allée bordée d'énormes gallets blancs. Le tout était sinistre. Quand ils arrivèrent devant la porte, celle-ci s'ouvrit toute seule en grand. Jusque là, Ginny était persuadée d'entrer dans le temple de la magie noire. Pourtant, l'intérieur était ... complétement différent ! Il régnait une atmosphère chaleureuse, tout était peint en couleurs vives, dans le salon crépitait un bon feu de bois devant des canapés à l'air confortables. Une vieille dame habillée toute en orange les accueillit avec un sourire.

Vous êtes la famille Weasley, n'est-ce pas ? Mon mari m'a prévennue que vous alliez venir ! D'après lui, vous êtes les premiers d'une longue liste ! Enfin de la visite !!

Tout le monde eut un sourire un peu gêné, elle avait un peu légérement l'air folle ... mais gentille. Pendant que Mr Weasley la remerciait et lui expliquait la situation, elle observa tour à tour les membres du groupe. Arrivé à Gabriel et Elias, elle fronça les sourcils.

Vous n'êtes pas des Weasley vous ... Ou alors vous êtes les jumeaux déguisés !

Ginny retint un éclat de rire, décidement, elle était plutôt sympa ...

[Hum ... j'ai comme l'impression d'en avoir fait un peu trop ... C'est pas grave si on est tout de suite chez la vieille dame ? Je peux éditer si vous voulez.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Weasley! [PV Ginny & Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Weasley! [PV Ginny & Gabriel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ginny Weasley
» Ginny Weasley (Gryffondor)
» Lindsay Chang (ou Ginny Weasley, si je peux^^)
» Ginny Weasley ~ Terminé ! :)
» Ginny Weasley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Club De Slug :: « Les endroits que les moldus ne voient pas… » :: La Gare King Cross -*-
Sauter vers: